11 déc. 2017

Avez-vous un BuJo ?

Bérénice Bayard, héroïne de mon dernier roman Demain je me lève de bonheur (sortie le 3/1/2018), tiens un bullet journal : son fameux BuJo.







Elle y compile ses aventures, ses émotions, ses rencontres, ses envies de films, de musique, l'ambiance du moment, les citations... bref, tout ce qui lui vient à l'esprit...

Un exemple ? (timide, pour commencer, ce sont ses débuts, hein ? Soyez indulgents
...)



Le BuJo de Bérénice (héroïne de Demain je me lève de bonheur)




Et vous, vous avez un BuJo ?
Et si oui, qu'y mettriez-vous ? (humeur, ambiance, sensations, maxime du jour, dessins, rencontre, aventure, sport, menus, énervements, etc...)







(Vous voulez en savoir plus sur ce qu'est un BuJo ? Allez faire un petit tour sur ce site, là !)

4 déc. 2017

CONCOURS DE NOËL !








Gagnez un recueil d'histoires de Noël :

Dans le même recueil,

LE COEUR DE LEON, conte pour enfants 👦👧
LE COEUR DE LEONIE, comédie romantique pour mamans (et papas) 

Pour cela, rendez-vous sur ma page Facebook : vous pouvez la liker, me laisser un petit commentaire sous le post du concours, partager ce post et inviter trois amies.

Un tirage au sort désignera les cinq gagnantes, le 18 décembre prochain !

Bonne chance à toutes et à tous !


1 déc. 2017

Incontournable dans la vie d'un auteur : les salons

Bonjour,

Eh oui ! C'est bien d'écrire un roman, mais c'est mieux qu'il soit lu ! 😉

Une façon d'aller à la rencontre de ses lecteurs, c'est de participer à des salons.
D'ailleurs, si vous vous souvenez, je vous ai déjà raconté Montaigu, ou Etonnants Voyageurs de Saint Malo...
Je participe aussi à de plus petits salons, tout aussi intéressants, le principal étant de faire des rencontres... Et on en fait... Et de belles ! 💓

Le prochain, donc, c'est le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil, un (énooooorme) salon,
J'y serai :

  • de 9h à 11 h sur le stand de la Charte des Auteurs et Illustrateurs Jeunesse,
  • en dédicace de 11h à 13h sur le stand de Magnard Jeunesse (D13).


Et que si ça vous dit de venir me rencontrer et me faire une petit coucou, ça me fera hyper plaisir !

Je vous attends 💚





PS : Et tout comme Montaigu et Saint Malo, j'aurai sûrement quelques infos croustillantes à partager avec vous ! 😁

20 nov. 2017

Employer des mots désuets dans ses romans ?



"La conversation de Charles (Bovary) était plate comme un trottoir de rue" : pour ne pas être ainsi jugé, un peu de vocabulaire inhabituel ne nous fera pas de mal.

Pourquoi, donc, ne pas utiliser dans vos romans des mots différents, originaux, inconnus, désuets...
Bon, bien sûr, il ne s'agit pas d'en truffer votre histoire, l'excès pouvant virer au ridicule.
Mais moi, je les aime, ces mots-là...

Voici donc ces drôles de mots, que vous pourrez replacer ici et là, avec parcimonie, toujours discrètement, d'un air détaché, comme une élégance naturelle, dans vos conversations ou les dialogues de votre prochain roman.


Connaissez-vous le sens exact du mot :

Vertuchou ?


Au lieu des "putain ! " , "merde" et autres familiarités vulgaires, ne serait ce pas merveilleux d'utiliser "Vertuchou !", "Vertubleu !" ou même "Vertudieu !" ?

Vertuchou : interj. Juron euphémique marquant l'étonnement, l'indignation, la résolution.

exemple : Mais enfin, Vertuchou ! tu vas te bouger le c... hou???



Et vous, quels sont vos jurons désuets préférés ?




2 nov. 2017

Un conte d'Halloween à gagner !

PETIT JEU D'HALLOWEEN : UN CONTE A GAGNER !


🎃🎃🐉🎃🎃🐉


Il vous suffit d'aller sur ma page Facebook, et d'y laisser un commentaire sous le post du jeu (et, si le coeur vous en dit, de taguer une ou deux copines qui aimeraient aussi lire un conte à leur enfant).

Je vous enverrai alors (en MP) le conte :


GROUMPF ET LA CITROUILLE

🎃🎃🎃




19 oct. 2017

Surprise de Noël...


(et inscrivez-vous sur mon blog (juste en haut à droite) pour connaître ces surprises en avant-première !)

13 oct. 2017

Mes p'tits trucs de romancière

Mes p'tits trucs de romancière




Dans la panoplie du parfait écrivain, il y a plusieurs petites choses utiles, fétiches, indispensables, facultatives, inutiles...
Je vous en parlerai au fur et à mesure, mais je voulais commencer par celui qui m'accompagne à chaque instant, à savoir :


LE CARNET

Ce n'est pas très original, mais c'est très très très utile.
Très.






Sans lui, les idées instantanées s'évaporeraient dans l'air sans jamais revenir.

J'en ai un dans mon sac à main, un sur mon bureau, un dans ma cuisine, un sur ma table de nuit, et parfois un dans ma poche de jean.

Ils sont gribouillés, souvent illisibles, il s'y côtoie des prénoms de héros, des listes de course, des dates, des idées de titre de roman, des rêves, des beaux mots, des moins beaux, des numéros de téléphone, d'incompréhensibles dessins,




le nombre de signes du jour, des infos, une sensation, une émotion, un plan, une chose à faire, mon prochain salon, mes pires énervements,





une illumination soudaine, une description, un parfum, un ressenti, des écritures automatiques, des adverbes énervants...



Tout...

Mon carnet, c'est mon deuxième cerveau...

Alors si vous aussi vous voulez écrire, vous savez par quel investissement commencer.
Et pour tous les services rendus, je vous assure qu'un petit carnet, même de luxe, c'est pas cher payé !


11 sept. 2017

Inventer une suite...

Un exercice d'écriture très amusant à faire, est d'inventer la suite d'un texte connu. Ca marche très bien avec les fables de La Fontaine par exemple.

Je vous en montre un ?

Vous connaissez la célèbre fable : La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf ?



Une Grenouille vit un Boeuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf,
Envieuse, s'étend, et s'enfle, et se travaille,
Pour égaler l'animal en grosseur,
Disant : "Regardez bien, ma soeur ;
Est-ce assez ? dites-moi ; n'y suis-je point encore ?
- Nenni. - M'y voici donc ? - Point du tout. - M'y voilà ?
- Vous n'en approchez point. "La chétive pécore
S'enfla si bien qu'elle creva.
Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout petit prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages.



Eh bien, voici ce qui arriva ensuite ! ;-)




- Ah ! s'écria, plutôt dégouté notre boeuf  !
Mon cuir ! un si beau cuir et de surcroît tout neuf !
De mucus, de viscères le voilà recouvert !
Elle est dingue, et n'a point sens commun, la commère !



Car il faut bien le dire, le boeuf en vaniteux
Ne se supportait pas en habit tout pouilleux.
Aussi se jeta-t-il tout vêtu dans la mare
De quelques herbes se frotta de toute part
Se récurra si fort, ce bel orgueilleux boeuf
Qu'au sortir de cette eau luisait comme un sou neuf!
Vint à passer céans le fermier esbaudi


L'animal est à point au marché du pays
J'en tirerai un sacré bon paquet d'euros.
Et hop à l'abattoir il mena le taureau.

C'est ainsi qu'à vouloir trop faire le joli
Notre boeuf se retrouva à la boucherie

Rien ne sert de s'laver le corps les patt' le pif
Si c'est pour terminer en filet ou rosbif.




Et vous, auriez-vous envie de faire la suite du Lièvre et la tortue ? Du corbeau et le renard ? De la cigale et la fourmi ? Ou de n'importe quelle des 243 fables de La Fontaine ?

Si oui, n'hésitez pas ! Et venez nous en faire part ! :-D

5 sept. 2017

Improbables dialogues

Un des exercices des ateliers d'écriture est de s'entraîner au dialogue.
Rébarbatif ?
Pas tant que ça.

Ca pour forcer la chose, booster son imaginaire et se faire plaisir, il est très amusant de créer ce que j'appelle les improbables dialogues.

Comment faire ?
On tire au sort deux objets : soit ils n'ont rien à voir l'un avec l'autre, soit un peu, soit complètement mais dans un contexte saugrenu... et on les fait dialoguer.




Que diriez-vous de faire dialoguer un cochon et un vélo, un marteau et un clou, une planète et une étoile, un ventilateur et une paire de lunettes, une robe et un pantalon, un avocat et un kiwi, une poupée qui parle et un téléphone portable, une balayette à toilettes et un extra-terrestre ? ... (ou bien un marteau et une robe, une balayette et un avocat, un cochon et un clou...)

Si cela vous tente, vous pouvez faire l'expérience. Ca donne souvent des résultats incroyables, drôles, absurdes... et toujours terriblement créatifs !


En voici un petit exemple, que je me suis amusée à créer :




 Improbable dialogue
L'index et le majeur


Une salle de classe.
L'index : Garde à vous !
Le majeur : V'là qu'il remet ça ! Eh ! On t'a déjà dit que quand la maîtresse pose une question, c'est à toi de te dresser.
L'index : Vous pourriez me filer un coup de main, les gars, ce serait sympa de votre part ! Je fatigue, moi !
Tous les doigts se lèvent.
Le majeur : Et voilà, je te l'avais dit, la maîtresse a répondu qu'elle n'était pas une serveuse de bar !
L'index : Est-ce que l'auriculaire ne pourrait pas prendre ma place, pour une fois ?
L'auriculaire se lève.
Le majeur : Et voilà ! La maîtresse a dit qu'on n'était pas en train de tourner un film de science-fiction !
L'index : Eh ! Le gros, là ! Oui, toi ! Qu'est même pas aligné avec nous ! Tu pourrais y mettre du tien !
Le pouce se lève.
Le majeur : Et voilà ! La maîtresse dit qu'on ne fait pas d'auto-stop en classe !
L'index : Franchement, vous ne m'êtes pas d'un grand secours, les gars ! Mais dis-moi, toi, le majeur, t'es un beau parleur, mais serais-tu seulement capable de te lever à ma place.
Le majeur se lève.
L'index : Et là, qu'est ce qu'elle a dit la maîtresse ?
Le majeur : Tais-toi, et copie la punition !


☝☝☝


Allez ! A VOUS ! (chez vous, ci-dessous, en MP... comme vous voulez ! Mais faites-vous PLAI-SIR !)