6 août 2017

Devenir écrivain : peut-on s'entraîner ?

Vous avez (toujours) envie de vous lancer dans l'écriture ?

L'envie, c'est le premier pas, bien sûr. Mais comment devient-on écrivain?
Les écrivains ont-ils un don ? Sont-ils touchés par une grâce divine ?

En France, on pense couramment que l'écrivain est un génie qui a reçu ce don à la naissance. Qu'il y a ceux qui savent écrire, et les autres.
Situation immuable bien déprimante.


Aux États-Unis, en revanche, on pense qu'écrire suppose un apprentissage. C'est ainsi  que les universités proposent des cursus de creative writing. Nombre de grands auteurs américains sont passés par ces cours avant de se lancer (

Raymond Carver, Toni Morrison, Joyce Carol Oates, Philip Roth...).


Toni Morrison


Gabriel Garcia Marquez a dirigé pendant vingt ans un atelier d'écriture, "comment raconter une histoire", destiné à tous ceux qui avaient en eux la "folle envie d'écrire pour raconter". (j'aurais adoré participer aux ateliers de GGM).

En France, des entraînements d'écriture sont nés d'un paradoxe (apparent) : les surréalistes ont fait l'apologie de l’écriture automatique, un mode de création littéraire apparemment sans contrainte, permettant de s'émanciper de l'étroitesse de la pensée régie par la raison. 




Cependant, l'un d'eux, Raymond Queneau, sera le co-fondateur de l'OuLiPo (Ouvroir de Littérature Potentielle), envisageant les écrivains comme des « rats qui construisent eux-mêmes le labyrinthe dont ils se proposent de sortir. ».

Mais qu'est ce que l
a Littérature Oulipienne ? C'est une LITTERATURE SOUS CONTRAINTES. La contradiction que l'on pourrait voir entre liberté et contrainte n'est qu'une apparence. C'est au contraire à partir de la contrainte que se développe la liberté de créer. En pratique, la contrainte oblige à s'affranchir de beaucoup de nos automatismes liés à l'usage courant du langage, et entraîne de nouvelles formes d'expression et une liberté nouvelle de création.

Si cela vous intéresse, vous pouvez lire des OuLiPiens célèbres, comme Raymond Queneau, Italo Calvino ou Georges Perec, et aller faire un tour sur le site officiel de l'OuLiPo.



Georges Perec

Mais vous pouvez également vous entraîner dans des ateliers d'écriture, qui presque tous reprennent les exercices à contraintes nés de l'OuLiPo.

Je vous propose ici quelques exercices à contraintes que vous pouvez faire chez vous, et qui boosteront votre créativité et votre envie d'écrire.

Ne vous en privez surtout pas, c'est tellement... BON

Pour commencer, voici quelques jeux d'écriture sur 


Les inventaires




- Faire l’inventaire de son sac :
  • énumérer les objets qu’il contient ou ce qui pourrait s’y trouver, en laissant libre cours à son imagination (même des choses invraisemblables).
  • Reprendre chaque mot, en allant à la ligne à chaque objet, et en développer la description pour lui créer une histoire et lui donner un épaisseur : description, usure, où on l’a acheté, avec qui, quand, dans quelles circonstances, y tient-on ? pourquoi ?
  • Choisir l’un de ces objets :
    • Chercher 10 mots ayant la même sonorité,
    • Chercher 10 synonymes ou mots appartenant au même champ lexical que ce mot.
    • Chercher 10 verbes exprimant une action que l’on pourrait faire avec cet objet.
    • Rédiger un texte ou un poème (en prose) utilisant le plus grand nombre possible de ces mots .
  • Faire un calligramme de ce texte / poème.

- Faire des listes :
Sei Shônagon était une poétesse japonaise qui a vécu au Xème siècle. Son œuvre Makura no sōshi est une collection de listes, de poésies, de complaintes, d'anecdotes, de réflexions et d'observations glanées tout au long de sa vie.

Sei Shônagon



Tout comme elle, vous pouvez tout lister. Voici quelques exemples que vous complèterez :

Dix choses qui me font peur.
Dix choses qui me font rire aux éclats.
Dix choses qui me réveillent le matin.
Dix choses que j'aime par dessus tout.
Dix choses que je déteste par dessus tout.
Dix choses que je ressens quand il pleut.
Dix choses que je vois quand je regarde les nuages.
...





Bien sûr,
l'idéal est de participer à un atelier d'écriture, où les règles ludiques mais strictes déclenchent l'écriture et un flot de créativité, avec en prime la motivation du groupe et la tension positive du partage.


Je vous proposerai régulièrement ici des exercices d'écriture : n'hésitez pas à vous inscrire à mon blog afin d'en être averti.

Maintenant, à vous de vous faire plaisir : imaginez, créez, listez, et... bonne écriture !

9 commentaires:

  1. Réponses
    1. Je t'attends dans mes ateliers d'écriture ! :-D

      Supprimer
    2. Punaise Carnouille, j'bute sans arrêt sur toi !
      T'as vu... j'suis ta bêta lectrice !!!

      Mais j'en oublie la politesse... Bonsoir Madame Sophie de la Petite Fabrique (la noblesse me déstabilise toujours... sans doute un tranchant souvenir d'une vie antérieure).
      Ayant vu la lumière allumée, je me suis permis de pousser la porte.
      Point d'inquiétude, je n'omettrai pas d'éteindre et de refermer en sortant.
      De très intéressants billets en tout cas. Ravie que mes vagabondages m'aient menée par ici !

      Supprimer
    3. Bonjour Lydie,
      Ravie aussi que tu sois passée par là... A bientôt pour d'autres aventures ;-)

      Supprimer
  2. merci de tous ces conseils qui sont une mine de diamants brut pour celui qui va s'adoner .Merci Sophie en plus c'est NOEL

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Sophie !
    Ça y est je me suis lancée et vous ai envoyé mon petit inventaire (exercice d'inventaire su sac)
    Dites moi ce que vous en pensez :-)
    Merciiiiiii

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Génial, Sandrine. Je prépare d'autres exercices :-D

      Supprimer
  4. Article Tres interessant. Et stimulant!
    Bravo et Merci!

    RépondreSupprimer